L’enfant invisible.

Publié le par Les 2ème Marketing

Qui n’a pas un jour rêvé d’être invisible ? De pouvoir passer inaperçu afin de mieux observer les autres.

Et bien ce qui n’a été qu’un rêve pour nous est une réalité pour beaucoup d’enfants à travers le monde. Une réalité qui relève plus du cauchemar.

En effet, être invisible pour certains enfants est synonyme de souffrances et de maltraitances.

On entend souvent parler de violences physiques faites aux enfants comme les coups, les viols, l’esclavage, etc. Mais on entend moins parler de ces autres formes de violences, celles qui sont morales comme la négligence parentale.

Elles sont plus insidieuses car elles ne laissent que rarement des traces physiques,ce qui les rend plus difficiles à stopper.

C’est pour attirer l’attention du public sur ce problème souvent ignoré que l’ Australian Childhood Foundation a lancé sa dernière campagne intitulée « Stop Child Abuse Now », en avril dernier.

La campagne en question consistait en l’utilisation d’un mannequin de la taille d’un enfant dont le haut du corps était rendu invisible par une affiche de type More O’Ferral, avec comme slogan : « Neglected children are made to feel invisible ».

Le réalisme de l’ « affiche » est très surprenant, et témoigne de la gravité du message que la fondation voulait faire passer.

Dans le même registre voici une campagne de type « embient advertising », cette fois-ci pour UNICEF Finlande, qui voulait re-sensibiliser l’opinion publique aux droits de l’enfant tout en renforçant son image d’organisation oeuvrant pour le bien-être des enfants.

Bien que l’organisation se batte avec succès depuis des années pour notamment l’éducation des filles, la vaccination et la lutte contre le SIDA, la santé des nouveaux nés, etc.…,elle doit encore mener des combats contre bien des fléaux, comme l’abandon d’enfant.

En effet, il y’aurait environ 145 millions d’enfants orphelins ou abandonnés dans le monde, et le meilleur moyen de venir en aide à ces enfants est en aidant des organisations comme celles de l’UNICEF.

En aidant ces associations vous pouvez être une « mère » pour ces enfants dans le besoin.

Pour cette campagne, Unicef voulait toucher le plus de gens possible et les inviter à la discution et à la remise en question de soi-même, mais sans investir beaucoup d’argent dans la campagne.

Pour cela ils avaient eu comme idée d’ « abandonner » dans 14 villes, des poussettes équipées d’appareils émettant des cris de bébés, avec une petite lettre contenant le message : « Merci pour votre compassion, nous espérons qu’il y’aura plus de gens comme vous. Signé Unicef Be a mom for a moment ».




La réaction du public et des médias fût grandiose, avec beaucoup de retombés médiatiques que ce soit à la radio, à la télévision ou encore sur le net.

 

 

Sources:

 

http://vansnick.isexl.com/2009/04/30/publicites-de-defense-de-lenfance/

 

http://www.unicef.be

 

Australian Childhood Foundation: Invisible

 

Unicef Finland: Mom

Publié dans Carine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article